Randonnée en vallée d’Orlu

Cyclotourisme nature et solidaire

NIVEAU
DÉNIVELÉ 1265m
DISTANCE 40km
DURÉE 5h00
plein écran
fichier GPX

 Cette randonnée propose de découvrir la vallée d’Orlu avec une phase d’approche à VTT (16 km) dont le tronçon final demande un bon engagement. La deuxième partie se fait à pied sur le GR7 (4km) sans difficulté majeure. Il se dessine jusqu’à l’étang d’en Beys situé à 1970 mètres d’altitude.

GARES D’ACCÈS Toulouse Matabiau, Saint Agne, Portet-saint-simon, Venerque-le-Vernet, Auterive, Cintegabelle, Saverdun, Vernet d’Ariège, Pamiers, Varilhes, Foix, Tarascon-sur-Ariège, Les Cabannes, Luzenac-Garanou, Ax-les-Thermes, Merens-les-Vals, Andorre-l’Hospitalet, Porté-Puymorens, Latour-de-Carol

 

Profil altimétrique de la randonnée

Profil altimétrique de la randonnée

La randonnée pour l’étang d’en Beys peut être envisagée au départ du parking de Fanguil situé au onzième kilomètre du tracé

   

KM 0 (728m) – La randonnée commence à la gare d’Ax-les-Thermes où plusieurs trains transitent depuis et vers Toulouse. Nous sommes ici à 728 mètres d’altitude, commune d’environ 1200 habitants située au cœur des Pyrénées ariégeoises. C’est une ville étape sur la route de l’Andorre et de l’Espagne. Les ruelles et places regorgent de fontaines et bassins aux eaux chaudes et sulfurées. A votre retour de randonnée, prenez le temps de vous tremper les pieds dans le bassin des Ladres. Il se situe à proximité de l’hôpital construit en 1260. Ce bassin servait au traitement des compagnons d’armes de Saint-Louis, rapportant des croisades la lèpre ou des maladies de peau. Il est alimenté par des sources chaudes sourdant entre les dalles de pierre qui en constituent le fond.

Le parc du Teich vaut aussi le coup d’œil. Créé au début du XIXe siècle initialement destiné aux curistes, il héberge de magnifiques arbres dont deux séquoias géants datant de la création du parc.

Vous pourrez facilement vous réapprovisionner sur place et profiter du marché qui a lieu chaque samedi sur la place principale

  

Source sulfureuse dans le parc de Teich à Ax-les-Thermes

Source sulfureuse dans le parc de Teich à Ax-les-Thermes

 

Séquoia géant du parc de Teich à Ax-les-Thermes

Séquoia géant du parc de Teich à Ax-les-Thermes

 

KM 0,6 (761m) – Traversez le village d’Ax-les-Thermes, cap au sud, sur la nationale N2020 en direction de l’Andorre. Avant que la route principale ne tourne à 90° pour traverser l’Oriège, prenez la route secondaire en face de vous. Cette route va longer la rive droite du torrent jusqu’aux forges d’Orlu, départ de la randonnée. La route vous fait traverser deux villages, Orgeix puis Orlu. Ce dernier a donné son nom à la vallée.

Source d'eau dans le village d'Orgeix

Arrêtez-vous faire le plein d’eau fraiche à Orgeix, magnifique village dans la vallée d’Orlu

 

Chevaux de Merens originaire de la région

Chevaux de Merens originaire de la région

 

KM 8,2 (920m) – Au niveau des anciennes forges d’Orlu, vous découvrirez la maison des loups. Parc créé en 1996 et totalement indépendant. Cinq espèces sont accueillies ici : le loup du Canada, d’Europe, de Pologne, de la Toundra d’Alaska et le loup arctique. Sept hectares sont mis à leur disposition. Les visiteurs peuvent les observer depuis des tours d’affût. D’autres activités sont proposées autour de la faune et flore. Si vous n’avez pas le temps de le visiter, prenez, au moins, le temps de découvrir le hêtre bicentenaire qui marque l’entrée du parc.

Un hêtre bicentenaire accueille les visiteurs de la maison des loups

Un hêtre bicentenaire accueille les visiteurs de la maison des loups

 

KM 11,6 (1165m) – Une fois passé le parking de Fanguil, n’oubliez pas de jeter un petit coup d’œil en arrière. Vous découvrirez l’inquiétante dent d’Orlu culminant à 2222 mètres. C’est ici que commence le sentier qui vous mènera jusqu’à l’étang d’en Beys.

La dent d'Orlu, libérée des neiges et des nuages

Face sud de La dent d’Orlu ou pic de Berceil, libéré des neiges et des nuages (alt. 2222m)

 

KM 15,6 (1428m) – Dernier tronçon encore praticable à vélo. Il s’agit d’une voie initialement créée pour permettre l’accès aux pompiers en cas d’incendie. Le sentier comporte de nombreux passages caillouteux difficiles à franchir avec un vélo chargé.

Attention de bien stationner votre vélo en dehors du sentier. En cas de forte pluie ou fonte de neige le torrent peut changer le cours de son lit

 

vallée d'Orlu depuis le GR7

Vue orientée nord de la vallée d’Orlu. La source de l’Oriège n’est plus très loin

 

Vaches gasconnes de la vallée d'Orlu

Vaches gasconnes de la vallée d’Orlu

 
La vallée d'Orlu est colonisée par les marmottes.

La vallée d’Orlu accueille de nombreuses marmottes. Facile à repérer, il suffit de suivre leurs cris

 

 

KM 16,6 (1462m)– Deux sentiers sont possibles pour rejoindre le fond de la vallée. Aux abords du kilomètre 16, un panneau vous indique le GR7 sur votre gauche. Suivez-le ! Le sentier vous fait traverser l’Oriège pour continuer sur la rive droite du torrent.

pont au dessus de l'Oriège naissant

L’entrée sur le GR7 débute par la traversée d’un pont au dessus de l’Oriège

 

Regard à hauteur de fleur

Le sentier regorge de plantes et fleurs qui seront prétextes à de petites pauses contemplatives

 

Retrouvaille avec la biodiversité de la vallée

Entendez-vous le gargouillement du ruisseau ?

KM 18,4 (1800m) – La balade se complique légèrement avec l’apparition de la neige et du vent.  Le sentier a disparu sous un manteau blanc. A partir d’ici, je vous recommande de suivre les traces des précédents randonneurs. Vous ne devriez pas avoir de problème pour suivre le sentier en plein été !

Bien rester sur les traces des précédents randonneurs pour éviter les pièges dissimulés par une neige très instable

 

Dernier tronçon avant l'arrivée à l'étang d'en Beys

Dernier tronçon avant l’arrivée à l’étang d’en Beys. L’avalanche visible en haut de la photo est encore toute fraiche et un peu inquiétante pendant l’ascension

 
Une avalanche récente a coupé le sentier dans un aggloméra de neige et de terre

L’avalanche a coupé le sentier dans un aggloméra de neige et de terre

KM 19,6 (1970m) – Après deux bonnes ascensions dans la neige entrecoupées d’un faux plat, la vue s’ouvre sur l’étang encore pris par les glaces. Le refuge d’en Beys se situe à une centaine de mètres plus loin en empruntant le sentier sur votre droite. Le refuge fut construit au début du XXe siècle, utilisé initialement  pour accueillir l’équipe en charge des travaux de mise en place de la centrale hydroélectrique. Il devient un refuge CAF non gardé dans les années 1960 et au rachat du parc par le syndicat intercommunal, le bâtiment fait peau neuve et devient refuge gardé. Aujourd’hui il peut accueillir jusqu’à 70 randonneurs.

Découverte de l'étang d'en Beys situé à 1970 mètres

L’étang d’en Beys est situé à 1970 mètres d’altitude. Un vent cinglant  ne laisse que peu de temps à la contemplation

 

Le refuge d'en Beys

Le refuge d’en Beys construit au début du XIX siècle accueille aujourd’hui les randonneurs de passage

 

Redescente dans la vallée d'Orlu proche d'une avalanche encore fraiche

Redescente vers la vallée d’Orlu

Il est possible d’étendre la randonnée jusqu’à l’étang de Naguille et redescendre directement aux forges d’Orlu. Il restera 3 kilomètres à faire en stop ou à pied pour rejoindre le parking de Fanguil et encore un peu plus de 4 kilomètres pour récupérer votre vélo

 

Autre proposition de randonnée journée au départ d’Ax-les-Thermes : Randonnée sur les traces d’anciens glaciers ariégois